“Un dimanche après-midi à la Grande Jatte” by Sarah Bradshaw

Sarah Bradshaw
Jeudi 4 janvier 2018
Un dimanche après-midi à la Grande Jatte
En grandissant, ma famille m’a emmenée dans de nombreux musées d’art, donc j’ai appris à un très jeune âge à apprécier l’art. Il y a donc beaucoup de peintures et de styles que j’aime. Une des nombreuses pièces d’art que je préfère, est Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte de Georges Seurat. Le pointillisme est un style que j’aime bien et cette peinture est presque comme ça, mais avec des coups de pinceau un peu plus longs. Les couleurs étaient vraiment brillantes et tous les petits détails sont tous intrigants. Il y a tellement de choses à voir dans cette peinture étonnante que chaque fois que je la vois, mon œil est attiré par quelque chose de nouveau. La première chose qu’on peut voir est la femme en bleu et noir à l’avant même de la peinture. Un peu plus bas, il y avait un singe en laisse au pied de la femme, la première chose étrange de la peinture. Au milieu, il y avait une femme en rouge qui tenait une petite fille par la main. Une nouvelle chose étrange est si on peut regarder d’assez près, la petite fille avait l’air de crier, la bouche grande et ouverte. Il y a deux choses de plus que je voyais chaque fois: l’eau et les robes des femmes. J’adore le style des robes que les femmes portaient, mais elles les portaient parce que c’était la période que Seurat peignait. J’aime regarder l’eau dans l’image aussi, parce qu’on peut voir les reflets et autres détails incroyables dans sa technique.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s